Centres médico-psychologiques

Soutien des personnes en souffrance, sa famille et son entourage - Suivi des personnes en ambulatoire

Les CMP du département ont adapté leurs modalités de fonctionnement pendant le confinement.

Les numéros de téléphones restent identiques même si les locaux sont fermés au public, les professionnels sont présents.

Les entretiens téléphoniques de suivi des patients sont maintenus ainsi que le suivi de l’observance thérapeutique.

Certaines visites à domicile sont programmées.

Certaines consultations médicales ont lieu sur RDV confirmé, les consultations non urgentes et le premier accueil de nouveaux patients sont reportés.

Pour une situation urgente d’un usager ou un conseil à une famille une écoute et des prescriptions sont données par les professionnels de la psychiatrie publique, soit en direct aux numéros de téléphone habituels ou bien suite à un appel des services d’urgence (15) ou de gendarmerie.

 

 

Nîmes : Les consultations en présentiel ont repris (Infirmiers, Psychiatres, Psychologues), ils poursuivent également les consultations téléphoniques. Concernant les ateliers du CATTP de la rue Hoche, seulement la marche douce a repris à ce jour. Les délais pour un premier rdv sont d'environ 2-3 mois avec la présence d'une liste d'attente. En cas "d'urgence", le psychiatre est alerté et peut soit envoyer les personnes vers les urgences psychiatriques du CHU, soit orienter les personnes vers un confrère en libéral.

Vauvert : Les rendez-vous en présentiel n'ont pas repris pour le psychiatre et le psychologue. Seulement les infirmiers ont récemment repris afin d'assurer les entretiens. Concernant les délais, pour le psychiatre, pas de rdv avant la mi-juillet et la psychologue environ 2 mois d'attente pour un rendez-vous. Ils fonctionnent de la même façon que Nîmes pour les urgences, l'infirmier (qui peut proposer des rendez-vous rapidement) évalue et se met en lien avec le psychiatre pour prise en charge rapide ou réorientation.