MÉDIATION EN SANTÉ SUR LE QUARTIER DE PISSEVIN-VALDEGOUR

images adultes médiation en santé.jpg

CONTEXTE

Alors que les questions de non-accès à la prévention et aux soins émergent de manière importante des diagnostics réalisés sur les quartiers prioritaires de la ville ; le cadre de la médiation santé se structure avec la réalisation par la HAS d’un référentiel et la production d’une définition :

« La médiation est un processus temporaire de « l’aller vers » et du « faire avec » dont les objectifs sont de renforcer :

  • l’équité en santé en favorisant le retour vers le droit commun ;
  • le recours à la prévention et aux soins ;
  • l’autonomie et la capacité d’agir des personnes dans la prise en charge de leur santé ;
  • la prise en compte, par les acteurs de la santé, des spécificités, potentialités et facteurs de vulnérabilité du public.

 

OBJECTIFS

La médiatrice en santé a pour mission de/d’ :

  • Identifier les ressources existantes sur le quartier et sur la ville ;
  • Accueillir, écouter et clarifier la demande d’appui des personnes dans leurs parcours de santé ;
  • Informer et orienter les habitants vers les services de santé et renseigner sur les démarches à mettre en œuvre ;
  • Favoriser l’ouverture et la continuité des droits à la couverture maladie (information, orientation …) en construisant une articulation avec la PFIDASS ;
  • Accompagner, écouter, soutenir ;
  • Renforcer la capacité des personnes à solliciter de façon pertinente et autonome les structures de santé, pour elles-mêmes ou leur famille (connaissance du système de santé, des droits…) ;
  • Réaliser des accompagnements individuels vers les structures de santé ;
  • Recueillir les informations qui vont permettre d’évaluer les actions et la situation des familles et de comprendre les freins rencontrés ;
  • Faire remonter les dysfonctionnements repérés.

 

ACTIVITES

L’activité de médiation en santé se décline autour de 3 grands axes :

1. Inscription de la mission de médiation santé dans la dynamique locale :

La mission de médiation santé doit tout d’abord être inscrite de manière importante dans la vie du quartier pour être repérée à la fois par les habitants et par les partenaires.

2. Déploiement d’actions d’information, de sensibilisation en direction des publics :

La médiatrice santé participe au relais des campagnes et des actions de prévention menées à l’échelle de la vile ou du quartier (Campagne de sensibilisation autour des dépistages organisés des cancers, campagne autour de la santé bucco-dentaire des enfants menées par la CPAM).

Elle a également engagé un travail partenarial avec différentes structures du quartier pour identifier des besoins et des perspectives d’actions communes.

Elle soutient également de manière importante les actions que le CODES peut déployer sur le quartier : autour de la promotion de la citoyenneté en direction des  jeunes et du renforcement du pouvoir d’agir des séniors. 

Des jeunes aux séniors, la médiatrice santé est une ressource indispensable dans la mise en œuvre de ces projets, elle favorise la mobilisation des publics en constituant un lien direct et de confiance avec les habitants qui favorise leur implication dans les actions.

3. Accueil et accompagnements individuels

Elle réalise en moyenne 2 RDV par personne.

 

La médiation en santé permet d’apporter un soutien dans des démarches d’accès aux droits et à la santé et/ou ou une orientation vers le service le mieux adapté à leur demande.

  • La problématique d’accès aux droits constitue la porte d’entrée principale pour le travail en individuel ;
  • L’activité est centrée sur des publics vulnérables : personnes âgées, personnes handicapées, personnes en situation irrégulière au regard de la réglementation française sur le séjour en France et cumulant des problèmes de santé ;
  • Un travail de médiation est engagé mais aussi d’accompagnement et de soutien dans des parcours administratifs et de soins longs et complexes …

 

PUBLIC

Habitants du quartier Pissevin-Valdegour

 

PARTENAIRES

  • Déléguée du Préfet
  • Associations : Le Journal de Valdegour, PIMSS, Amaos, Humanimes, 1000 Couleurs

 

FINANCEURS

CGET DDCA

 

TERRITOIRE

Nîmes, quartier Pissevin Valdegour