Organiser un évènement festif en toute sécurité

dancing-concert-while-singer-is-performing-surrounded-with-lights_181624-9688.jpg

 

Vous êtes un élu ou un organisateur de fête, vous êtes soucieux de faire la fête sereinement ?
Vous ne savez pas par où commencer ?

 

3 aspects essentiels à prendre en compte :

  • LA SECURITE concerne la réglementation en vigueur, selon le type d’évènement organisé.

Ce volet rappelle les circulaires préfectorales, et les différents guides existants (mémento réglementaire fêtes traditionnelles, guides des débits de boissons, etc.).

  • LE SECOURS concerne la prise en charge sanitaire, le soin porté aux personnes blessées lors de l’évènement, avec le dispositif prévisionnel de secours (DPS).
  • LA PREVENTION, concerne la réduction des risques des consommations excessives d’alcool et autres drogues, et notamment la mise en place d’un espace de prévention, qui fait l’objet de la présente charte et dont la mise en place est laissée à la discrétion de chacun.

 

Les étapes

L’organisation d’une fête traditionnelle comporte de nombreux risques qui peuvent porter atteintes à l’intégrité des personnes, qu’ils résultent des manifestations (circulation des taureaux lors d’abrivado, pyrotechnie, nuisances sonores, attentats) ou de l’environnement festif (une forte alcoolémie pouvant entraîner une surmortalité routière, atteintes corporelles (rixes, violences à caractère sexuel, mouvement de foule…). Tous ces risques peuvent engager la responsabilité civile voire pénale du maire si toutes les mesures n’ont pas été prises, afin d’assurer une prévention maximale.

Ainsi, le bon déroulement et la réussite d'une fête votive nécessitent obligatoirement une préparation rigoureuse, bien en amont de l'évènement et demande donc de l’anticipation.

 

Voici les points à retenir : 
  1. S'informer sur la réglementation en cours pour sécuriser l’évènement et identifier les documents à remplir, et les délais à respecter.
  2. Recenser les besoins et les ressources (nature de l’évènement, nombre de personnes attendues, les moyens humains et matériels, la communication, le coût, etc.)
  3. Créer un plan d’action avec les différents partenaires (sécurité, secours, prévention, communication…)
  4. Définir un retro-planning
  5. Définir les outils d’évaluation de l’évènement